La série « Maigret » est une coproduction européenne: Société DUNE, France 2, la 5, TSR, RTBF, E.C. Télévision, Ceska Televize, Finnish Broadcasting TV1, Samsa Films, Artémis Télévision.

Producteurs : Eve Vercel, Robert Nador, Steve Hawes, Philippe Berthet et Caroline Lassa.

Elle est composée de 54 épisodes d’environ 90 minutes, diffusés pour la première fois en France sur la deuxième chaîne (Antenne 2 jusqu’en juin 1992, puis France 2) depuis décembre 1991 jusqu’en 2005.

C’est Bruno Cremer qui, en 1991, a repris le rôle que Jean Richard avait endossé durant 23 années. Antenne 2 avait alors décidé d’arrêter brutalement la série après 88 épisodes et de mettre Jean Richard sur la touche, alors qu’il allait fêter ses 70 ans. Le prétexte ? Presque plus de romans à adapter ! En fait, moins d’un an après, Jean Richard apprenait par la presse qu’Antenne 2 allait lancer un nouveau Maigret. La chaîne voulait rajeunir le héros de Simenon.

Robert Nador, directeur de la société DUNE, avait racheté les droits des romans et des nouvelles. Sa première tâche avait été celle de trouver un acteur pouvant succéder à Jean Richard. Au départ, c’est Julien Guiomar qui avait été approché mais celui-ci avait décliné le rôle, étant déjà en tournage d’une autre série pour TF1: Le commissaire Chabert. Finalement, Robert Nador pensa à Bruno Crémer qui, après une longue réflexion, accepta la proposition en exigeant un contrat pour douze épisodes uniquement…

La différence entre les deux séries est sensible: le personnage incarné par Jean Richard évoluait à la même époque que les téléspectateurs, alors que celui interprété par Bruno Crémer mène ses enquêtes dans l’après-guerre. Le choix des années ’50 exige une reconstitution des décors, depuis les ambiances de rues jusqu’aux moindres objets et détails des costumes. De ce fait, les budgets consacrés à chaque épisode sont conséquents: environ 1,5 million d’euros ! D’où l’appel lancé très vite à la coproduction.

Pour réduire les coûts de production au maximum, nombre d’épisodes sont tournés à l’étranger où les coûts de fabrication sont moindres : la Tchéquie, la Finlande (Maigret en Finlande), Cuba (Maigret et les petits cochons sans queue), l’Afrique du Sud (Maigret et le Liberty Bar), etc.