Ce qu’il y a de bien avec le personnage de Maigret, que ce soit dans les romans ou dans les interprétations à l’écran, c’est que l’on peut braquer le projecteur sur de nombreux détails différents et tous caractéristiques, qui, chacun à leur manière, nous parlent d’un aspect de ce commissaire si attachant.

Dans d’autres rubriques, nous avons parlé de son bureau, de son vêtement; ici, nous allons évoquer ses rapports avec la nourriture et la boisson. Il est intéressant de voir comment les scénaristes et les réalisateurs ont évoqué le rapport de Maigret à la nourriture et à la boisson, via son interprétation par Bruno Crémer. Qu’a-t-on gardé du côté gourmet et gourmand du commissaire, quels détails caractéristiques ont été montrés à travers l’image, autant de questions que l’on peut se poser, et auxquelles nous allons essayer de répondre en suivant l’ordre chronologique de la série.

Notons d’abord que les scènes de « vrais repas » (en mettant de côté les petits déjeuners, repas sur le pouce et autres en-cas) sont relativement peu nombreuses dans les épisodes, et que ce sont souvent de courtes scènes, où le repas est plus évoqué que montré. Voir à ce propos la réponse que Crémer faisait à Nemes dans l’interview qui a paru sur les DVD: « Je n’ai jamais insisté beaucoup sur les repas. Il faut beaucoup de temps pour filmer un repas: ça demande une mise au point, ça fait beaucoup de bruit, pour le son ce n’est pas recommandé. Parler en mâchonnant un steak, ce n’est pas évident non plus. […] Et puis, il suffit d’évoquer le fait qu’on soit au restaurant, qu’on ait fait un bon repas. Il vaut mieux prendre le repas à sa fin qu’au début où l’ambiance n’est pas encore très installée. […] Dans certains films je suis allé, pour m’amuser, jusqu’à mettre ma serviette comme j’imagine qu’il la mettait, comme j’ai vu mon grand-père la mettre à cette époque-là, comme ça, sous les revers. »

D’autre part, nous allons nous concentrer sur les scènes des épisodes où on voit Maigret, alias Crémer, prendre une boisson quelconque, et les mettre en regard avec le roman adapté correspondant, pour voir comment le scénario a pris en compte le texte d’origine, comment il l’a respecté, ou comment il l’a modifié, et dans quel sens.

Maigret et les plaisirs de la nuit

Pour l’essentiel, l’épisode suit la trame du roman, et c’est ainsi que, dans l’épisode (vers la 60e minute), Maigret se voit offrir de partager le repas de Rose et Fred; dans le roman, il en est de même. Si, dans l’épisode, on ne voit pas la scène du repas, l’image n’en montrant que la fin, alors que Rose et Dolly sont en train de desservir, et que Maigret s’essuie les lèvres avec sa serviette, dans le roman, il n’en est pas dit beaucoup plus sur le repas, résumé par une phrase: « Mme Rose avait mis sur la table une nappe à carreaux rouges, et une soupière fumait au centre ». On n’en saura pas davantage sur le reste du menu… La première boisson prise dans l’épisode est un café, que lui sert Rose au Plaisir’s, lorsque Maigret se rend au début sur les lieux du crime; dans le roman, il n’en va pas de même: Rose propose à Maigret de boire quelque chose, mais il refuse; ce n’est que lorsque Maigret leur apprend la mort d’Arlette que Fred va chercher une bouteille de fine et qu’il s’en sert un verre, ainsi qu’un pour Rose et un pour Maigret; celui-ci « finit par y tremper les lèvres ». La deuxième boisson dans l’épisode est une fine à l’eau, commandée par Maigret au café où il parle avec La Sauterelle; dans le roman, Maigret commande alors un calvados. La troisième boisson est une fine, bue au cabaret, où Fred le sert dans une coupe à champagne; dans le roman, la scène est un peu différente: Fred a placé une bouteille de champagne à la table de Maigret, tandis que celui-ci buvait sa fine; mais au cours de la nuit qu’il passe au Picratt’s, Maigret commence « machinalement » à se verser du champagne entre deux verres de fine, ce qui lui vaut un solide mal de tête le lendemain matin… La quatrième boisson est à nouveau une fine, que Maigret prend une fois de plus au cabaret; il en est de même dans le roman. Les deux boissons suivantes que consomme Maigret dans l’épisode sont un café et une fine, qui terminent le repas pris au cabaret; il en est de même dans le roman

Maigret et la Grande Perche

La première boisson que boit Maigret dans cet épisode est un verre de vin blanc, qu’il commande au bistrot qui se trouve près de chez le dentiste; la scène est juste évoquée sur l’écran: on voit à l’image le bistrotier servir un pernod à l’inspecteur Boissier, et on ne le verra pas remplir le verre de Maigret, ni celui-ci le boire; dans le roman, Maigret déjeune dans le bistrot avec Boissier (on ne connaît pas le détail de leur repas), et il y boit un calvados en digestif. La deuxième boisson dans l’épisode est un verre de vin rouge, que Maigret va prendre au café pendant que ses hommes perquisitionnent chez le dentiste; dans le roman, Maigret aura déjeuné au bistrot, et pris un certain nombre de pernods. Dans l’épisode, il rejoint Mme Maigret au café, où il se contente de commander un verre de vin blanc, qu’on ne le voit d’ailleurs pas boire; dans le roman, il boit une bière, avec Mme Maigret à la terrasse de la Brasserie Dauphine. La boisson suivante est un verre d’eau, que Maigret prend au cours de l’interrogatoire du dentiste à la PJ; rien de tel dans le roman, où le commissaire avale « comme machinalement » un fond de verre de bière qui se trouve sur le bureau d’un inspecteur. La dernière boisson dans l’épisode est un verre d’alcool pris au bistrot, lorsque Maigret « s’échappe » un moment de la PJ, pendant qu’on continue d’interroger le dentiste; on ne sait pas de quel alcool il s’agit; dans le roman, il se rend à la Brasserie Dauphine, où il arrose un sandwich d’un verre de bière.

Maigret chez les Flamands

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode, est le café que lui sert Anna en même temps que la tarte au riz, lors de l’arrivée du commissaire à Givet; à l’image, on voit Anna apporter la tarte ainsi qu’une cafetière, mais on ne la voit pas servir le café, ni Maigret le boire; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est une bière, qu’il a commandée le soir au café, où il attend la venue de Joseph; en réalité, il ne la boira pas, car le jeune homme arrive à l’instant où Maigret reçoit sa bière, et ils se rendent directement dans la chambre du commissaire; dans le roman, Joseph rend visite à Maigret le lendemain matin, et il n’est rien dit sur ce que Maigret consomme à ce moment-là. La boisson suivante est le verre de genièvre offert par Mme Peeters à Maigret; dans le roman, Maigret est invité à boire aussi un café, en plus du genièvre. La boisson suivante est la bière que Maigret consomme au café, avant l’altercation avec Gérard; la scène est reprise du roman, au détail près que Maigret y commande deux demis… La boisson suivante est le café que Maigret boit pour son petit déjeuner, lorsque Machère l’informe des derniers développements de l’enquête; la scène est reprise du roman. Maigret va consommer ensuite, dans le roman et dans l’épisode, du genièvre offert par Anna. Dans le roman, Maigret mange, le dimanche, dernier jour de son enquête, tout seul à son hôtel: on n’apprendra de son menu qu’une partie, des haricots; dans l’épisode, on voit deux fois Maigret à table: vers la 26e minute, il commande au restaurant une entrecôte, pommes frites, salade, ainsi qu’une bière, mais on ne le voit pas manger ni boire, son repas étant interrompu par un coup de téléphone de Mme Maigret. Vers la 63e minute, le soir, à son retour de Namur, il est rejoint à table par Machère; on les voit déguster du Saint-Pourçain, mais on ne les voit pas manger; dans le roman, Maigret rejoint Machère au bistrot, commande une bière, mais ne dîne pas, disant au patron qu’il n’a pas faim. La boisson suivante est un café que lui sert le père Piedboeuf lorsque Maigret lui rend visite chez lui; la scène n’existe pas dans le roman. Avant la scène du dimanche après-midi chez les Peeters, Maigret aura commandé, au bistrot, un « demi bien frais », avant d’interroger Gérard sur ses relations avec Anna; mais, outré par ce récit, Maigret s’en va sans consommer sa bière; dans le roman, il boira néanmoins sa bière. Chez les Peeters, dans le roman Maigret se fait offrir du café et du genièvre; dans l’épisode, on sert à Maigret de la tarte au riz et du café; on ne le voit d’ailleurs pas boire.

Maigret et la maison du juge

Dans le roman, ce ne sont pas moins de quatre repas importants qui sont servis au commissaire; dans l’épisode, on n’a gardé que deux repas, l’un (vers la 28e minute) étant l’incontournable mouclade: et l’autre (41e minute) un dîner avec Méjat, dont on ne connaît pas le détail. La première boisson que boit Maigret dans cet épisode est un verre de cognac, que lui offre Forlacroix lors de leur première rencontre; dans le roman, ce n’est pas du cognac que le juge sert à Maigret, mais de l’armagnac. La deuxième boisson dans l’épisode est un bol de café, que Maigret prend le lendemain matin; dans le roman, Maigret rentre à l’hôtel au petit matin, sans y avoir couché, et il se fait servir du café, du pain, du saucisson et du fromage; puis il va se coucher, et se fait éveiller deux heures plus tard, avec du café très fort. La boisson suivante est du vin blanc, que Maigret boit avec la mouclade; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est un verre d’alcool fort, non précisé, que Didine offre à Maigret lors de sa visite; la scène est reprise du roman, où l’alcool n’est pas précisé non plus. La boisson suivante est du vin rouge, qu’on voit dans les verres lors du dîner que Maigret prend en compagnie de Méjat. La boisson suivante est le verre de cognac que Forlacroix offre à Maigret lors de leur second entretien; la scène est reprise du roman, mais cette fois Forlacroix offre du porto au commissaire. La boisson suivante est le café que Maigret prend le lendemain matin au petit déjeuner; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est le cognac que Maigret sert au juge d’instruction, imitant en cela les deux scènes précédentes avec Forlacroix; l’idée est reprise du roman, où Maigret fait aussi les honneurs de la maison du juge, en se comportant comme l’aurait fait Forlacroix, mais il ne va pas jusqu’à offrir à boire à son interlocuteur. Maigret va consommer ensuite, dans l’épisode, une boisson non précisée, probablement un alcool fort, lors de la partie de cartes; la scène est reprise du roman, où Maigret boit des petits verres de marc. La dernière boisson de l’épisode est le vin blanc de la bouteille que Maigret a envoyé chercher chez Albert; on ne voit pas Maigret en boire, mais la chose est suggérée sur l’image: la bouteille que Maigret tient à la main est bouchée, et son bouchon a disparu plus tard, lors de l’interrogatoire d’Albert et de Marcel; dans le roman, il en va un peu autrement: si Maigret a eu bien envie de goûter à la bouteille de blanc qu’il a vue chez Albert, il n’ose pas la faire chercher, et il en commande une au café; lors de l’interrogatoire d’Albert, il se contentera de boire de la bouteille de blanc que lui avait apportée le maire; il enverra encore Méjat lui chercher des sandwiches et de la bière, et dans l’épisode, Maigret mange aussi un sandwich, mais on imagine qu’il se contente de la bouteille de vin blanc.

Maigret et le corps sans tête

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est un verre de vin blanc, qu’il commande au café Calas lors de sa première visite; à l’image, on voit Mme Calas le servir, mais on ne le voit pas boire. Ensuite, lors de sa deuxième visite au café, Maigret va boire à nouveau un vin blanc, puis va en reprendre deux fois; il en est de même dans le roman. L’image suivante nous montre Maigret attendant le retour de Machère et Lapointe, partis chercher l’employé de la consigne de la gare; sur le comptoir, un verre vide, qu’on imagine avoir été rempli de vin blanc, car, dans la scène correspondante du roman, Maigret s’est versé un verre de vin blanc en attendant le retour d’Aline. Il boira encore un verre en interrogeant celle-ci. La dernière boisson prise par Maigret dans l’épisode est un verre de bière, que Maigret boit pendant l’interrogatoire d’Antoine et Dieudonné. Il n’en est pas de même dans le roman, dont la fin diffère passablement de celle de l’épisode.

Maigret et la nuit du carrefour

La première boisson qui apparaît dans cet épisode est un verre de bière posé sur le bureau de Maigret, lors de l’interrogatoire de Von Ritter; on ne voit pas Maigret le boire; l’image correspond à l’idée évoquée dans les premières lignes du roman, où il est dit qu’il y a des restes de sandwiches et des demis vides sur la table du bureau du commissaire. Dans le roman, comme dans l’épisode, Maigret est forcé de manger à l’auberge du coin, dont la cuisine n’est guère recommandable: « une sardine tenant lieu de hors-d’œuvre », des escalopes, une piquette en guise de vin, et un « calvados synthétique » pour couronner le tout; c’est cette idée de mauvais repas qui est donnée dans la scène correspondante de l’épisode (20e minute), où Maigret commande encore un café, qu’il ne boira pas, à cause de l’arrivée et du meurtre de Mme Vandermeulen. Tandis que, dans le roman, Maigret se contente de boire l’apéritif (un export-cassis) chez le garagiste, refusant l’offre de partager leur repas (et pourtant il s’agit d’une blanquette de veau…), dans l’épisode (41e minute), Maigret accepte le déjeuner des Kowalski, qu’on devine cependant n’être guère gastronomique…; Maigret y boit un verre de vin blanc. La dernière boisson consommée par Maigret dans l’épisode est un verre de vin blanc que lui offre Mme Kowalski. La scène ne se trouve pas dans le roman.

Maigret et les caves du Majestic

L’essentiel culinaire du roman se situe au chapitre 10, lorsque Maigret se rend à la Coupole (la Brasserie de l’Horloge dans l’épisode) pour y rencontrer Ramuel; si la scène est rendue assez fidèlement dans l’épisode, dans son esprit et au niveau des dialogues, elle n’est pas aussi truculente que dans le roman, avec un Maigret qui prend un malin plaisir à alterner « bonne bouffe » et commentaires sur les actions délictueuses de Ramuel; la scène est pleine de touches d’humour, et il faudrait la retranscrire ici dans son ensemble pour en savourer tout le sel, mais comme elle est plutôt longue, on vous renvoie au texte du roman ! A noter que dans l’épisode (vers la 82e minute), on ne voit pas Maigret manger: il semble même qu’il quitte le restaurant avant d’avoir attaqué son steak frites… pas de chance !! La première boisson que boit Maigret dans cet épisode est un verre de cognac, qu’il commande dans la boîte de nuit où travaille Charlotte; dans le roman, il boit une fine à l’eau. La deuxième boisson bue par Maigret dans l’épisode est une bière prise dans le bar de Jean; il en est de même dans le roman. La boisson suivante est une bière que Maigret boit dans son bureau, pendant l’interrogatoire de Prosper, comme dans le roman. La dernière boisson prise par Maigret dans l’épisode est une bière, qu’il commande dans le salon de danse du Majestic, également comme dans le roman.

Maigret se défend

Dans l’épisode, lorsque Maigret rencontre Nicole Prieur, on le voit boire un café avec elle; le lendemain, il retourne au café et il y boit un alcool fort; dans le roman, lors de la rencontre avec Nicole, Maigret a bu du vin blanc, et c’est la même chose qu’il prend lorsqu’il retourne au café. La boisson suivante dans l’épisode est une bière que Maigret boit dans son bureau; la même scène se trouve dans le roman. La boisson suivante est un verre d’armagnac que Maigret boit chez Palmari; dans le roman, Maigret se rend aussi chez Palmari, mais il n’y consomme rien. La boisson suivante est un verre de vin blanc que Maigret boit en compagnie de ses inspecteurs; la scène est reprise du roman, mais Maigret y boit de la bière. La suite de l’épisode va nous montrer encore Maigret attablé avec sa femme au restaurant; devant le commissaire se trouve un fond de verre, contenant probablement un alcool fort; on ne sait pas ce que le couple a mangé, et on ne voit que le dessert qui leur est servi; dans le roman, le repas (vichyssoise et canard à l’orange) est accompagné de Saint-Emilion. Dans le roman toujours, Maigret, après avoir été mis en congé, se rend à la Brasserie Dauphine pour y boire un mandarin-curaçao; c’est l’idée de cette scène, mais mise dans un autre contexte, qui est reprise dans l’épisode: au bureau, Maigret boit un alcool fort (probablement du cognac) en compagnie de Torrence. Dans l’épisode, on voit encore Maigret boire un alcool fort dans le café, avant de rencontrer la prostituée; une scène qui n’existe pas dans le roman.Enfin, tout à la fin de l’épisode, on verra Maigret attablé au café avec Torrence, mais on ne sait pas ce qu’ils commandent (probablement un alcool fort).

La patience de Maigret

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est un apéritif, peut-être un pastis, avant le repas avec le juge Ancelin; il boira ensuite du vin rouge. La scène est reprise du roman, mais le menu y est différent: rillettes du Morvan et rouelle de veau aux lentilles; dans l’épisode, ils ont droit, après une assiette de hors-d’œuvre fort appétissante, aux tripous et à la potée, et on ne sait de la boisson que le fait qu’ils finissent le repas par du marc. Dans l’épisode, Maigret se fait offrir un armagnac au restaurant de Pernelle, et dans le roman, le commissaire y boit de la bière. La boisson suivante est un café que Maigret boit lorsqu’il interroge la concierge; la scène est inspirée du roman, mais Maigret n’y boit rien. La dernière boisson prise par Maigret dans l’épisode est un cognac, qu’il boit dans le café où il est venu chercher des renseignements sur M. Louis; la scène correspondante dans le roman nous montre Maigret attablé avec Lapointe, et mangeant une paella arrosée de Tavel.

Maigret et les témoins récalcitrants

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est un verre de vin blanc, avec Janvier dans le bistrot près de chez les Lachaume; la scène est reprise du roman, mais les deux hommes y boivent un grog. Dans l’épisode, Maigret va déjeuner dans le bistrot avec Janvier, et il commande un cassoulet arrosé de vin rouge; on ne les voit pas manger; dans le roman, Maigret ira déjeuner ailleurs, dans une brasserie alsacienne où il prendra de la choucroute et de la bière. La boisson suivante est une bière (où Maigret ne fait que tremper les lèvres) que le commissaire boit encore au café, lorsqu’il questionne la patronne à propos des Lachaume; dans le roman, ce sont d’autres inspecteurs qui ont été chargés d’aller aux renseignements. La boisson suivante est une coupe de champagne que Maigret se fait offrir par Véronique à l’Amazone Club; dans le roman, Maigret rencontre Véronique chez elle, et il n’y boit rien. La boisson suivante est encore une coupe de champagne bue au même endroit, quand Maigret y revient pour interroger Sainval; dans le roman, c’est encore chez Véronique que la scène se passe, sans boisson. La dernière boisson que consomme Maigret dans l’épisode est un verre de whisky qu’il prend à nouveau en compagnie de Véronique, après l’interrogatoire de Sainval à la PJ; la scène n’existe pas dans le roman.

Maigret et l’homme du banc

La première boisson prise par Maigret dans l’épisode est un petit verre d’alcool, non déterminé, que lui offre la concierge de chez Kaplan; dans la scène correspondante du roman, Maigret ne boit rien. La boisson suivante est un verre de vin que Maigret prend chez lui; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est un verre d’alcool (probablement du cognac) que Maigret boit en compagnie de Schrameck pendant l’interrogatoire de celui-ci; la scène est reprise du roman, où Maigret sert à Jef un verre de fine de la bouteille qu’il garde dans son placard, mais le commissaire n’en boit pas lui-même. Dans la scène suivante, Maigret va interroger Joris, après avoir commandé des sandwiches, de la bière et du café; on ne les verra pas manger, ni boire, mais la chose est évoquée par un verre de bière vide posé devant Joris; la scène est reprise du roman.

déjeuner…

Maigret et le fantôme

Dans cet épisode, le déplacement de l’intrigue en Finlande va beaucoup conditionner le type de consommation du commissaire. D’abord, Maigret se voit offrir, dans l’avion qui le mène à Helsinki, de la vodka, qu’on ne le voit pas boire; la scène ne se retrouve évidemment pas dans le roman. Dans le roman, la première visite à Jonker est faite par un autre inspecteur, qui se voit offrir du curaçao; dans l’épisode, Junker lui offre une vodka lors du vernissage. La boisson suivante est à nouveau une vodka, qui est proposée à Maigret par la concierge de Paulette; dans le roman, la concierge de Marinette propose du café à Maigret, qui refuse. La boisson suivante est un verre d’alcool, non déterminé, que Maigret boit le soir dans sa chambre d’hôtel, lorsqu’il téléphone à sa femme et à Janvier; la scène n’existe pas dans le roman. Lorsque Maigret et l’inspecteur Ari interrogent au café le vieux capitaine, Ari boit de la bière, et Maigret a commandé un café; la scène correspond dans le roman à l’interrogatoire d’un vieux voisin de Jonker, qui a été fait par l’inspecteur Chinquier, et que celui-ci raconte à Maigret. La boisson suivante est un whisky, offert par Jonker à Maigret lors de sa deuxième visite; la scène est reprise du roman, où Maigret, lors de sa première et unique visite chez Jonker, se voit aussi offrir du whisky. La dernière scène où on voit une boisson est celle où Ari et Maigret vont se mettre à table pour le dîner; on leur a servi ce qui semble être un vin rosé. Dans l’épisode, le tournage en Finlande obligent les scénaristes à un remaniement de nombreux détails, et en particulier des repas. Notre gourmand de commissaire s’essaie à la cuisine nordique, et cela ne va pas sans une touche d’humour: dans la scène de la 50e minute, l’inspecteur Ari propose les spécialités culinaires locales à un Maigret peu convaincu, et celui-ci optera, en désespoir de cause (!), pour un hareng pommes à l’huile… qu’il ne mangera d’ailleurs pas, car un téléphone d’appel au secours de la part de Paulette interrompra leur repas! Heureusement, peut-être, pour Maigret, qui n’a pas dû regretter vraiment son déjeuner…

Maigret et l’écluse no1

La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est le champagne que lui offre Ducrau lors de sa première visite; la scène est reprise du roman, où, avant le champagne, Ducrau a servi du vin blanc à Maigret. La boisson suivante est un verre de vin blanc que Maigret boit avec Janvier après sa visite à Ducrau; dans le roman, Maigret se rend seul au café, et commande de la bière. La boisson suivante est encore un verre de vin blanc, que Maigret prend au même endroit, plus tard dans la journée; dans le roman, Maigret retourne aussi au café, et prend encore de la bière. La boisson suivante est aussi du vin blanc, que Maigret boit toujours au café, lorsque Ducrau y passe, avant l’arrivée de son fils; la scène n’existe pas dans le roman. Dans l’épisode, lorsque Ducrau emmène Maigret dans son bureau, après le suicide de Jean, il offre un verre au commissaire, qui refuse; dans la scène correspondante du roman, Ducrau n’offre pas à boire à Maigret. La dernière boisson prise par Maigret dans l’épisode est à nouveau un vin blanc, bu au café avec Janvier, lorsqu’ils observent Gassin en train de lire le papier qui lui ordonne de reprendre son bateau; dans la scène correspondante du roman, Maigret est à nouveau seul, et prend de la bière.

Cécile est morte

La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est une coupe de champagne, que lui offrent ses inspecteurs pour son anniversaire; la scène ne se trouve pas dans le roman, avec lequel l’épisode présente de nombreuses divergences. La boisson suivante est une bière, que Maigret s’apprête à boire dans son bureau, pendant l’interrogatoire du légionnaire; en réalité, il ne va pas la boire, car il découvre à ce moment-là la disparition de Cécile et se rend directement chez sa tante; dans la scène correspondante du roman, Maigret s’occupe de maintes affaires, et ne prend pas le temps de boire. La boisson suivante est un verre de prune, qui lui offre Dandurand chez lui; dans la scène correspondante du roman, Dandurand n’offre à boire à Maigret que vers la fin de leur entretien, et le commissaire refuse. La dernière boisson prise par Maigret dans l’épisode est une bière (qu’on ne le voit pas boire), dans le café avec Gérard, lorsque celui-ci lui raconte le meurtre de sa tante; dans le roman, la scène correspondante se passe dans le bureau de Maigret, après que celui-ci soit allé boire une bière avec Gérard dans un bar.

Maigret se trompe

La première boisson dans cet épisode est une tasse de café, que Maigret prend lorsqu’il interroge Mme Brault; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est prise par Maigret dans le bar où travaille Alberte; on ne sait pas ce qu’il boit, probablement un alcool fort; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du marc. La boisson suivante est à nouveau indéfinie: Mme Gouin lui offre un « digestif »; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. Lorsque Maigret rend visite au professeur Gouin, Mme Gouin apporte de la fine; Maigret ne la boira pas, outré par l’attitude de Gouin envers sa femme; dans la scène correspondante du roman – assez divergente – Gouin offre aussi de la fine, que Maigret boit cette fois-ci.

Maigret et la vieille dame

La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est du vin blanc, qui accompagne un plat de fruits de mer, que Maigret déguste à son arrivée. Dans le roman, Maigret, qui avait envie de moules, n’en trouve pas au menu et se contente de sardines à l’huile et de céleri rémoulade comme hors-d’œuvre; on ne sait pas ce qu’il boit; dans l’épisode (18e minute), il aura plus de chance, puisqu’on le voit attablé en compagnie de Castaing, en train de déguster des fruits de mer et de boire du vin blanc. La boisson suivante est du cognac, que lui sert Mme Besson à sa première visite chez elle; il va même en prendre plusieurs verres; dans le roman, Valentine va lui offrir du calvados. Maigret va ensuite se rendre dans un café, où il rencontre le barman, une ancienne connaissance; il lui commande « un demi, comme d’habitude », qu’on ne le verra pas boire; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit un calvados. Pour le repas avec Arlette (36e minute), on ne voit pas ce qu’ils sont en train de manger, l’image se centrant sur les visages des protagonistes; ils boivent du vin blanc; dans le roman, ils prennent d’abord du martini en apéritif, et on ne sait pas de quelle boisson ils accompagnent leur repas. La boisson suivante est un verre de blanc sec, que Maigret boit dans le café où il a vu Théo en compagnie du frère de Rose; dsns la scène correspondante du roman, Maigret boit de la bière. Ensuite, dans la scène où Maigret est au café avec Charles Besson, celui-ci commande une bière pour le commissaire, qui n’en boira qu’une gorgée; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit trois verres d’apéritif, du picon grenadine. Lors de sa deuxième visite à Valentine, Maigret se voit offrir à nouveau du cognac; dans le roman, il s’agit de calvados. La boisson suivante est prise chez les Trochet; c’est un verre d’une boisson indéterminée, vin blanc, ou peut-être cidre, comme dans la scène correspondante du roman. Lors de la scène finale, Maigret refuse le verre de cognac que veut lui offrir Valentine; il le lui prend des mains et le pose sur la table; la scène correspondante dans le roman est plus tumultueuse: Valentine sort de l’armoire la carafe de calvados, Maigret la lui arrache des mains et la lance violemment sur le sol, où elle se brise.

Maigret et la vente à la bougie

Cette adaptation d’une nouvelle, texte court par définition, a nécessité de la part des scénaristes quelques modifications de la trame originelle, et cela apparaît aussi dans les détails. Il va donc en aller de même dans les boissons et les repas pris par le commissaire. Le texte de la nouvelle consiste essentiellement en la reconstitution, faite par Maigret, de la nuit du crime; il y est dit que les protagonistes boivent du vin blanc, du calvados, et de la bière, et qu’ils y mangent un repas dont on ne connaît pas le menu. Il va évidemment en être un peu autrement dans l’épisode, d’autant plus que le scénario est bâti sur le fait que Maigret est grippé: ses boissons seront donc en conséquence… La première boisson que prend Maigret est probablement un grog, puisqu’il demande de l’eau chaude et du rhum. La boisson suivante est peut-être un grog, ou une tisane; on le voit prendre un verre qui est sur sa table de nuit. Pour la boisson suivante, Maigret cède à la tentation: il accepte un verre de pineau que lui propose Fred. Dans l’épisode, Maigret se laisse tenter par la blanquette (48e minute); mais, toujours grippé, il se voit forcé d’accompagner ce plat avec de l’eau… La boisson suivante est du lait chaud, que Maigret va mélanger à du rhum. Plus tard, Maigret, guéri de sa grippe, prend du café à son petit déjeuner. La dernière boisson prise par Maigret est un verre d’alcool indéterminé, qu’il partage avec Fred.

Les vacances de Maigret

La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est de l’alcool de framboise, que lui offre le commissaire Mansuy; dans la scène correspondante du roman, Maigret ne boit pas dans le bureau de Mansuy. La boisson suivante est du whisky, offert à Maigret lors de sa première visite chez le Dr Delaunay; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du Pouilly, tandis que le Dr Bellamy boit lui-même du whisky. Lors de sa deuxième visite au bureau de Mansuy, celui-ci lui propose de l’alcool de framboise; Maigret refuse et demande de la limonade (!); Mansuiy lui offre alors de la bière… belge évidemment; la scène n’existe pas dans le roman. La dernière boisson bue par Maigret est à nouveau un whisky, bu chez Delaunay; dans la scène correspondante du roman, Maigret se voit offrir de l’armagnac.

Maigret et l’affaire Saint-Fiacre

La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est du vin blanc, qui lui est servi à l’auberge de Marie Tatin; la scène équivalente du roman est très différente, et Maigret y boit du café. La boisson suivante est du whisky, offert à Maigret par Maurice de Saint-Fiacre; il n’y a pas de scène absolument équivalente dans le roman. Dans l’adaptation, Mme Maigret étant présente aux côtés de son mari (ce qui n’est pas le cas dans le roman), elle partage avec lui le dîner chez Marie Tatin; on les voit manger un potage (40e minute), et devant eux, du vin rouge. La boisson suivante est un verre d’alcool fort, indéterminé, bu chez le régisseur Gautier; la scène est une adaptation de deux scènes du roman, regroupées en une seule dans l’épisode: dans la première scène du roman, Maigret se voit offrir de l’eau-de-vie, dans la seconde, du marc. La boisson suivante prise par Maigret est une bière, qu’il boit en écoutant le docteur Bouchardon; il n’y a pas de scène équivalente dans le roman. La boisson suivante est à nouveau un whisky, bu en compagnie de Maurice de Saint-Fiacre; dans la scène plus ou moins équivalente du roman – passablement remaniée – le comte et Maigret boivent aussi du whisky. La dernière image nous montre Maigret attablé devant un verre de vin rouge, lors du dîner de la scène finale; dans le roman, les convives vont boire du vin blanc et du vin rouge, bourgogne et bordeaux, puis du whisky, et mangent un poulet demi-deuil; dans l’épisode, mais on ne voit pas ce que les convives mangent.

Maigret et le port des brumes

La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est un alcool fort, indéterminé, que le commissaire boit au café du port; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit un café arrosé. La boisson suivante est un alcool fort, indéterminé aussi, que Maigret prend à nouveau au café; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret boit de la bière. La même scène se répète encore une fois, alors que Maigret va téléphoner pour demander qu’on lui envoie un inspecteur en renfort; il n’y a pas de scène équivalente dans le roman. Le lendemain matin, Maigret boit du café après sa faction près du bateau de Grand Louis; la scène est inspirée du roman. La boisson suivante est une bière, que Maigret boit en compagnie de Verduret; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est de nouveau un alcool fort, que Maigret prend avant de téléphoner pour faire arrêter Martineau; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit un grog. La dernière boisson prise par Maigret est encore un alcool fort, accompagné d’un café, que Maigret prend le matin, après avoir été assommé et ligoté par Grand Louis et ses amis; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret boit un grog.

Maigret et la tête d’un homme

La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est la bière qu’il a commandée à la patronne de l’hôtel en face de la Citanguette; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est une bière, que Maigret commande lors de sa première visite à la Coupole; dans la scène correspondante du roman, Maigret commande un Manhattan. La boisson suivante est un Manhattan, que lui offre Crosby à la Coupole; dans la scène correspondante du roman, Crosby offre un whisky à Maigret. La boisson suivante est encore un Manhattan, que Maigret commande à sa deuxième visite à la Coupole, avant d’être rejoint par Mme Crosby; la scène n’existe pas dans le roman. La boisson suivante est de nouveau prise à la Coupole, et il s’agit d’un Manhattan, lorsque Maigret discute avec Edna; la scène n’existe pas dans le roman. Après avoir ingurgité tous ces cocktails, Maigret change de registre: après le suicide de Crosby, lorsqu’il retourne à la Coupole, il commande un café. On le voit en prendre encore un avec Radek, après que celui-ci ait soûlé l’inspecteur Dufour; dans la scène correspondante du roman, Maigret ne boit rien. La dernière boisson commandée par Maigret à la Coupole est un café, qu’il prend avant de procéder à l’échange de la lettre de Radek à Edna; dans le roman, on ne voit pas la scène en direct, mais elle est racontée par Maigret lors de la reconstitution finale.

Maigret en Finlande

Le déplacement de l’intrigue en Finlande (la Hollande du roman), et plusieurs modifications du scénario par rapport à la trame originelle, vont aussi conditionner la consommation de boissons et de menus par le commissaire dans cet épisode, et ces boissons et repas vont donc être assez différents de ceux du roman. La première boisson que consomme Maigret dans cet épisode est de la bière, qu’il boit en compagnie de l’inspecteur Ari. La boisson suivante est de la vodka, que lui offre le professeur Duclos, lors de leur première rencontre; dans la scène correspondante du roman, Maigret commande un alcool fort. La boisson suivante est de la vodka, que Leena apporte à Maigret dans sa chambre; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret se voir offrir du thé. Encore une fois, les scénaristes s’amusent à mettre Maigret aux prises avec la cuisine finlandaise: à la 23e minute, Maigret essaie ses connaissances en langue finnoise pour commander un hareng pommes à l’huile, mais ce qu’il reçoit n’y ressemble guère… : A la 32e minute, il se retrouve à table avec l’inspecteur Ari, mais Maigret, une fois de plus, n’arrivera pas à se faire aux spécialités locales… Il se contentera de boire une bière. Un peu plus tard (37e minute), dans le restaurant de Leena, Ari s’occupe de faire servir au commissaire une « assiette finnoise », la version fumée et poissonneuse de l’assiette anglaise, maigre consolation pour notre gourmand…:qui boit néanmoins une bière et de la vodka. Puis encore de la vodka, apportée à nouveau par Leena dans la chambre de Maigret. Ensuite une bière, lorsque Maigret et Ari dépouillent les renseignements qu’ils ont pu obtenir pour leur enquête. Puis toujours de la bière, lors des échanges entre Ari et Maigret sur l’enquête. Chez le chef de la police, Maigret et Ari se voient offrir naturellement de la vodka. Lors de la scène de la reconstitution finale, Maigret carbure à nouveau à la vodka. Dans la scène correspondante du roman, Maigret se sert du cognac. Vers la 60e minute, c’est Leena elle-même qui essaie d’initier Maigret aux délices finnois: elle lui sert du chien de mer, qui semble avoir l’heur de plaire un peu plus au commissaire… à moins qu’il ne fasse semblant d’apprécier le menu pour les beaux yeux de la jeune femme !

Maigret tend un piège

La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est un verre de vin, blanc probablement, que boit Maigret lorsqu’il est attablé avec ses inspecteurs après la mise en scène de l’arrestation de Mazet; on ne voit pas ce qu’ils mangent; dns la scène correspondante du roman (qui se passe à la Brasserie Dauphine) on ne sait pas ce qu’ils boivent. La boisson suivante est un verre de vin blanc, pris en compagnie du professeur Tissot et du juge, lorsqu’ils discutent du piège tendu par Maigret; en réalité, Maigret ne boit pas son verre, car on le voit se lever de table, et son verre est toujours plein; ce qui n’empêche pas Tissot, après le départ du juge, de se rendre au comptoir et de demander au garçon de leur remettre ça, et cette fois-ci non plus, on ne les verra pas boire; dans le roman, la rencontre entre Maigret et le professeur Tissot, sans la présence du juge, se passe lors d’une soirée chez le Dr Pardon; et les hommes boivent de l’armagnac. La scène suivante se passe après la nuit du piège: Maigret quitte la PJ et se rend au restaurant, où il commande une bière; mais le garçon n’en a plus, et Maigret boit de l’alcool de poire; dans la scène correspondante du roman, Maigret a aussi envie d’une bière, mais n’ayant pas le courage de chercher un bar encore ouvert, il rentre chez lui et boit un verre de prunelle. Le lendemain matin, Maigret boit du café, apporté par Marthe, en arrivant au bureau; dans la scène correspondante du roman, on ne sait pas si Maigret boit quelque chose. La boisson suivante est une bière, que Maigret boit au comptoir, lorsqu’il téléphone à Mme Maigret: il va commander une deuxième bière; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est un café que lui apporte son inspecteur au petit matin, après la découverte du nouveau crime; la scène est reprise du roman. La dernière boisson prise par Maigret est encore une bière, qu’il est venu savourer à la fin de son enquête; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit deux bières. , A la 64e minute de l’épisode, Maigret se rend au restaurant et y commande un sauté d’agneau, mais il n’a pas le temps de le manger, car un inspecteur vient le chercher pour lui communiquer les résultats des analyses scientifiques.

Maigret a peur

La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est du vin blanc, qui accompagne son dîner à son arrivée à Fontenay; dans le roman, il boit, faute de la bière demandée, du gros rouge, et on lui sert une soupe réchauffée et du jambon; on ne sait pas ce qu’il mange dans l’épisode, où c’est la seule scène de repas qui a été conservée, alors que dans le roman, Maigret mange à deux reprises chez les Chabot. a boisson suivante est un alcool fort, indéterminé, que lui offre Chabot à sa première visite; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit de la fine. La boisson suivante est consommée par Maigret à nouveau chez Chabot, à leur retour après le meurtre du vieux Gobillard; c’est le même alcool que dans la scène précédente, et dans le roman, c’est aussi la même fine. Le lendemain matin, Maigret se fait servir un gros pot de café; la scène est inspirée du roman. La boisson suivante est un café, et un verre d’alcool, que Maigret prend lors de sa deuxième visite chez Chabot; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit aussi du café, et de la fine. La boisson suivante est un verre d’alcool fort, indéterminé, que Maigret prend en regardant la partie de bridge chez les Vernoux; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit de la fine. La dernière boisson prise par Maigret est du café, pris au petit déjeuner; il en est de même dans la scène correspondante du roman.

Maigret et l’enfant de choeur

Dans la nouvelle, Maigret est alité avec une grippe, que sa femme soigne à coups de tisane et de bouillon de légumes; il ne mangera donc rien d’intéressant (!), et le seul point culinaire à rappeler est le souvenir de la crème au caramel que sa mère préparait pour le petit Jules quand celui-ci était malade; et puisqu’il a réussi son enquête, il obtiendra sa récompense: la nouvelle se termine en effet sur cette phrase: « Et demain, puisqu’il avait la grippe, Mme Maigret lui ferait de la crème au caramel.« ; c’est ce détail de la crème au caramel qui est repris dans l’adaptation, passablement remaniée par rapport à l’intrigue de la nouvelle: c’est Hélène, la mère de l’enfant de chœur, qui lui prépare une crème au caramel (35e minute).  L’adaptation de cette nouvelle nécessitant par définition une modification de l’intrigue pour en faire un épisode de durée « standard », on y verra aussi des divergences dans les scènes de boisson, qui n’ont pas forcément de correspondance dans le roman. La première boisson que Maigret prend est un café que lui prépare la mère d’Etienne, lors de sa première visite. La boisson suivante est de la bière, que lui offre l’horloger Thiberge, lorsque Maigret l’interroge sur Etienne. La boisson suivante est à nouveau un café offert par la mère d’Etienne. La boisson suivante est un verre d’alcool fort, indéterminé, bu chez Dupin-Duclos. Puis encore un café bu chez Etienne. La dernière scène de boisson se passe chez le juge Mézières (65e minute), lors du dîner offert par celui-ci à Maigret (une scène qui ne figure pas dans la nouvelle); ils dégustent un canard aux olives, et on  ne sait pas exactement ce qu’ils boivent, en tout cas du vin.

Maigret et le Liberty Bar

La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est un whisky, que Boutigues lui offre dans la maison de Brown; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est indéterminée, apéritif ou peut-être une bière, bue en compagnie de Boutigues lorsqu’ils discutent de l’enquête; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret, qui est seul, boit du vermouth. La scène suivante se passe chez Mado, et Maigret se fait offrir du vin rouge; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du whisky, et il mange une tranche du gigot préparé par Jaja (Mado dans l’épisode); c’est l’esprit de cette scène qui a été rendu dans l’adaptation, à la 32e minute. Pour la boisson suivante, Maigret, qui consulte l’annuaire téléphonique avant d’appeler Mado, a un verre posé devant lui, dont on ne connaît pas la nature du liquide; mais il pourrait s’agir d’eau, car dans la scène équivalente du roman, Maigret, après avoir dîné à son hôtel, puis téléphoné, se fait monter une bouteille de Vittel. La boisson suivante est une gentiane, que Boutigues propose à Maigret; la scène est inspirée du roman. La boisson suivante est une bière, que Maigret commande lorsqu’il a surpris Sylvie à l’hôtel; dans la scène correspondante du roman, on ne sait pas ce qu’ils boivent. La boisson suivante est un whisky, que Maigret se fait offrir par le fils Brown; la scène est reprise du roman. La boisson suivante est indéterminée: elle ressemble à du vin; Maigret la prend en compagnie de Mado, après la visite de celle-ci à la prison; dans la scène correspondante du roman, on ne sait pas non plus de quel alcool il s’agit. La boisson suivante est un verre de cognac, que Maigret boit en compagnie de Sylvie, avant de quitter le Liberty Bar; dans la scène correspondante du roman, ils ne boivent pas. La boisson suivante est du whisky bu chez le fils Brown; la scène est reprise du roman. La dernière boisson prise par Maigret est du vin blanc, qu’il boit en compagnie de Boutigues à la fin de son enquête (88e minute); dans la scène correspondante du roman, on ne sait pas ce qu’ils boivent, et ils ne mangent rien, contrairement à l’épisode, où on leur a servi ce qui pourrait être une bouillabaisse.

Maigret et l’improbable Monsieur Owen

Cet épisode étant l’adaptation d’une nouvelle, les modifications dans l’intrigue sont relativement nombreuses, et les scènes de boisson qu’on y voit n’ont pas forcément de correspondance dans le roman. La première boisson que l’on voit est de nature indéterminée, probablement un cocktail, posé sur la table, lorsque Maigret se prélasse sur la plage. La boisson suivante est le café, que Maigret prend lors de son petit déjeuner, apporté par M. Louis lui annonçant le meurtre; dans la scène correspondante de la nouvelle, Maigret se contente d’un verre d’eau, car il vient de faire la sieste et il a la bouche pâteuse après son déjeuner, où il a « mangé comme quatre et bu comme six » ! La boisson suivante est indéterminée, peut-être du vin blanc pour accompagner le plat de crevettes que Maigret partage avec Louis (18e minute); dans la scène plus ou moins équivalente de la nouvelle, Maigret est dans un bar et boit de la bière. La boisson suivante est le café que prend Maigret à son petit déjeuner le jour suivant. La boisson suivante est un café, que Maigret boit à la fin de son repas, où il doit avoir bu aussi du vin, d’après le verre posé sur la table. Après sa nuit passée dehors à surveiller Germaine, Maigret est enrhumé; l’inspecteur lui propose une tisane, mais Maigret préfère un double cognac. La boisson suivante est prise par Maigret dans sa chambre, en compagnie de M. Louis; il s’agit d’un alcool fort non déterminé, peut-être du cognac. La boisson suivante est prise chez Niklos; peut-être de l’ouzo ou une boisson semblable. La boisson suivante est un café que Maigret prend au petit déjeuner. A la 58e minute, Maigret partage un deuxième repas avec Louis, un plat de fruits de mer; pour l’accompagner, il boit de l’eau, et du vin blanc (c’est du moins ce que laisse deviner le seau à glace). L’image suivante nous montre Maigret attendant la venue de Mylène Turner; sur la table, des verres et un alcool fort, indéterminé, peut-être du cognac. La boisson suivante est un café, pris au petit matin dans la cuisine de l’hôtel. La dernière boisson prise par Maigret est, en écho à la première, un cocktail posé sur la table, Maigret se prélassant à nouveau sur la plage.

Maigret et l’inspecteur Cadavre

Dans cet épisode, l’adaptation connaît un certain nombre de divergences par rapport à la trame du roman, ce qui aura aussi des conséquences sur le type de boissons et de repas consommés par Maigret. La première scène où l’on voit de la boisson est le repas servi chez les Naud; dans les verres, on distingue un liquide clair, probablement du vin blanc; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret a bu un porto en apéritif, puis du bourgogne avec le repas, et ensuite de la fine; dans le roman, on sert des alouettes et de la poularde, et dans l’épisode, ce sont des anguilles au vert (9e minute). La boisson suivante est une bière, que Maigret boit lors de sa rencontre avec Louis; dans la scène équivalente du roman, Maigret boit du vin rosé. La boisson suivante est du café que prend Maigret au petit déjeuner chez les Naud, en compagnie de Geneviève; il n’y a pas de scène équivalente dans le roman. La boisson suivante est à nouveau une bière, servie à Maigret en compagnie de Louis et Désiré; en fait, Maigret ne boira pas la bière, car il sort du café pour suivre Désiré; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret ne boit pas.La dernière boisson est à nouveau un café pris au petit déjeuner, lorsqu’il est rejoint par Groult-Cotelle; pas de scène équivalente dans le roman.

Madame Quatre et ses enfants

Cet épisode est adapté d’une nouvelle où ne paraît pas le personnage de Maigret; la trame a été passablement remaniée, et on n’y cherchera donc pas de scènes équivalentes. Lors de son premier repas à la pension, Maigret mange de la blanquette; pour les quatre autres repas montrés, on ne connaît pas le détail des menus. La première boisson que Maigret prend est indéterminée; on le voit à table devant un verre vide, et on imagine qu’il a fini de dîner; peut-être a-t-il bu du vin rouge avec son repas. La boisson suivante est une tasse de thé, que Madame Quatre offre à Maigret lorsqu’il lui rend visite dans sa chambre. La boisson suivante est un verre de vin rouge, que Maigret prend lors du deuxième repas à la pension. La boisson suivante est encore du vin rouge, lors du troisième repas à la pension. La boisson suivante est à nouveau du vin rouge, que Maigret boit cette fois dans la chambre de Madame Quatre, où ils font la dînette. La scène suivante est celle où Maigret et son inspecteur attendent le retour des deux bonnes, devant une bière. Encore du vin rouge lors du repas suivant. La dernière boisson est aussi du vin rouge, dont Maigret se sert au buffet.

Meurtre dans un jardin potager

Cet épisode est une adaptation d’une nouvelle où n’apparaît pas le personnage de Maigret. On n’y cherchera donc pas de correspondances dans les scènes de boisson. La première boisson prise par Maigret dans cet épisode est un café, servi par Mme Jouvert, et bu en compagnie du lieutenant Picard. La deuxième boisson est encore un café, bu cette fois avec l’inspecteur Paturel. La boisson suivante est du vin blanc, que Maigret boit chez les Fouly. La boisson suivante est un verre d’alcool, indéterminé, que Maigret boit chez Madame Joubert. La boisson suivante est de nouveau un café, bu en compagnie de l’inspecteur Paturel. La dernière scène de boisson dans l’épisode se passe chez Fonsine, qui a préparé du café pour Maigret, mais celui-ci ne le boira pas.

Un meurtre de première classe

Cet épisode est adapté d’une nouvelle; le scénario est donc passablement amplifié et modifié par rapport à la trame originelle, et on ne cherchera pas de correspondance dans les scènes de boisson. La première boisson prise par Maigret est un café, bu dans le wagon-restaurant du train immobilisé. La boisson suivante est une bière, que Maigret se prépare lui-même, toujours dans le wagon-restaurant. La boisson suivante est encore une bière. La dernière scène de boisson est celle où Maigret est attablé devant une bière; mais, pris dans ses réflexions, il ne la boit pas, quitte le wagon, et c’est Lachenal qui va s’en emparer…

Maigret voit double

Ici aussi, nous avons une adaptation d’une nouvelle, et les modifications de la trame inhérentes à la situation; et donc pas forcément de correspondance dans les scènes de repas. La première boisson que prend Maigret est une bière, qu’il boit en compagnie de Francine Tremblet lorsqu’ils mangent au restaurant. La deuxième boisson est à nouveau une bière, que Maigret prend à l’hôtel où il s’est installé. La boisson suivante est un café que Maigret prend au petit déjeuner, en compagnie de l’inspecteur Olmetta. La boisson suivante est un alcool fort, indéterminé, que Maigret prend en compagnie de ses inspecteurs, en discutant de l’enquête. Lorsque Maigret mange en compagnie de Lachenal qu’il a fait venir en renfort (35e minute), il commande des pieds paquets, qu’on ne le voit pas manger.

Maigret chez les riches

Dans l’épisode, il y a quatre scènes de repas (qui ne sont pas identiques à celles du roman): une première (15e minute) lorsque Maigret va manger un ris de veau et boire du vin rouge au Petit Chaudron avec Lachenal; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret est seul au restaurant, et il boit du beaujolais. La deuxième scène de repas (30e minute) est celle où Maigret mange un gratin dauphinois et boit du muscadet dans la cuisine des Parendon; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La troisième boisson prise par Maigret dans l’épisode est un armagnac que lui offre Me Parendon; il en est de même dans le roman. La troisième scène de repas (46e minute) est le dîner dîne avec Parendon. Et la dernière (55e minute) lorsque Maigret est de nouveau au Petit Chaudron avec Lachenal: on ne voit pas ce qu’ils y mangent, mais ils boivent du vin rouge.

Maigret et la croqueuse de diamants

La première boisson prise par Maigret est une bière, à son arrivée à l’écluse; dans la scène plus ou moins correspondante du roman, Maigret boit aussi de la bière. La boisson suivante est encore une bière, que Maigret offre à Willy; dans la scène correspondante du roman, ils ne boivent rien. La boisson suivante est un café, que Maigret boit en compagnie de Lachenal; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La dernière scène de boisson est celle où Maigret et le colonel boivent du whisky, à la fin de l’enquête; il en est de même dans le roman.

Mon ami Maigret

Dans le roman, trois menus sont évoqués, et dans l’épisode, on ne voit qu’une scène de repas (15e minute), mais on ne connaît pas le détail du menu. La première boisson que prend Maigret est une bière, qu’il boit à son arrivée sur l’île; dans le roman, Maigret boit alors du vin blanc. Dans l’épisode, il y a deux scènes qui se passent le soir; dans le roman, Maigret passe également deux soirées sur l’île, mais les événements montrés dans les deux soirées de l’épisode sont un mélange des faits racontés pour les deux soirées du roman; dans le roman, on ne connaît les boissons prises par Maigret que pour le premier soir: champagne, vin et anisette; on retrouve cette dernière évoquée dans l’image de la deuxième soirée de l’épisode; lors de la première soirée, on voit Maigret boire du café et un alcool fort indéterminé. La boisson suivante est un café, que Maigret boit au petit matin; la scène est inspirée du roman. La dernière boisson est du vin blanc, bu par Maigret lorsque Ginette revient de l’enterrement de Marcellin; dans la scène correspondante du roman, Maigret et Ginette boivent un apéritif.

Maigret et la fenêtre ouverte

On a affaire ici à l’adaptation d’une nouvelle, avec les modifications nécessaires pour en faire un épisode. On ne cherchera donc pas les correspondances dans les scènes de boisson. La première boisson est du vin bu après le repas apporté dans les locaux de Laget. La deuxième boisson est un café, apporté à Maigret par Descharneau.

 

Maigret et le marchand de vin

Alors que dans le roman, Maigret consomme de nombreuses et diverses boissons, l’adaptation n’en a gardé qu’une: le cognac que Maigret sert à Pigou lors de l’interrogatoire final à la PJ; dans le roman, la scène se passe au domicile de Maigret, et les deux hommes boivent des grogs.

Maigret chez le ministre

La première scène de boisson dans l’épisode se passe chez le ministre, quand celui-ci fait venir Maigret pour lui demander son aide; le ministre lui offre du calvados, tandis que dans la scène correspondante du roman, il s’agit d’eau-de-vie; dans l’épisode, en plus, Maigret se fait aussi offrir du café. La boisson suivante est un jus d’orange que Maigret boit au petit déjeuner au ministère; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La dernière boisson est du vin blanc, que Maigret boit en compagnie du ministre à la fin de l’enquête; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Maigret et le fou de Sainte-Clothilde

Dans l’adaptation de cet épisode, les divergences sont nombreuses par rapport à la trame du roman, et par conséquent on ne trouvera pas beaucoup de scènes correspondantes au niveau des boissons. Première boisson: une carafe d’eau posé à côté du lit à la clinique. La deuxième boisson est un verre d’alcool fort, indéterminé, que Maigret boit au bar de l’hôtel où il s’est installé. Plus tard, Maigret, installé dans le salon de l’hôtel, se fait servir diverses boissons: bière, et alcool indéterminé. La boisson suivante est un cocktail, que Maigret fabrique sous les directives du patron de l’hôtel; devant le résultat peu convaincant, les hommes passent à autre chose, un alcool fort indéterminé. De nouveau installé au salon, Maigret prend du café et du jus d’orange. Plus tard, tout en passant un coup de téléphone, Maigret boit une bière. Maigret, rejoint par Lachenal, est en train de prendre un repas: devant lui, de l’eau et du vin rouge, mais on ne voit pas ce qu’il mange. Plus tard encore, tout en observant la foule qui se rend à l’enterrement de Mme Rivaud, Maigret boit du vin blanc. Dernière boisson prise dans l’épisode, un verre d’alcool indéterminé. Après toutes ces libations, on comprend que Maigret refuse le verre de cognac que lui offre le maire avant la confrontation finale…

La maison de Félicie

La première boisson prise par Maigret est un verre de vin qu’il se sert dans la serre de Jambe-de-bois; en fait, il goûte le vin, et le trouvant sans doute sans intérêt, il en jette le reste du contenu; la scène est inspirée du roman, et dans celui-ci, Maigret se sert un verre de vin rosé dans le cellier, et il le boit. La boisson suivante est un alcool fort que Maigret se sert le soir au bistrot, en écoutant les histoires sur Félicie; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du marc. La boisson suivante est un café, que Maigret boit le lendemain matin de l’attentat contre Pétillon; dans la scène correspondante du roman, Maigret se trouve dans le bureau du directeur de la PJ, et ne boit rien. La scène de boisson suivante se passe au restaurant, lors du repas avec Félicie (57e minute); sur la table, du vin rouge; la scène est inspirée du roman. La boisson suivante est un verre d’alcool fort que Maigret prend avec Janvier; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La dernière scène de boisson est le repas en compagnie de Félicie, lorsqu’ils mangent le fameux homard (79e minute); ils boivent du vin rouge; dans la scène correspondante du roman, on ne sait pas ce qu’ils boivent.

Maigret à l’école

Une enquête, dans le roman, qui débute par une frustration, sur le plan gastronomique, pour Maigret: venu enquêter dans les Charentes, attiré plus par la perspective de manger des moules et des huîtres que par l’énigme qu’il doit résoudre, notre brave commissaire devra déchanter: ce n’est pas la bonne saison, et il devra tromper son « envie d’huîtres arrosées de vin blanc » en se contentant du lapin au vin blanc de chez Paumelle, et du gigot aux haricots préparé par la sœur du docteur Bresselles. Dans l’épisode, on voit trois scènes de repas: à la 3e minute, Paumelle propose une blanquette à Maigret (on ne le voit pas la manger); à la 32e minute, c’est le dîner chez Bresselles: on ne voit pas exactement le détail du menu, mais cela ressemble à une volaille: à la 64e minute, Maigret vient de terminer son déjeuner chez Paumelle, mais on ne sait pas ce qu’il a mangé. La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est un café, en compagnie de l’inspecteur Valois; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret boit une fine. La deuxième boisson prise par Maigret est un café et un digestif, après son déjeuner chez Paumelle; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Paumelle offre du marc à Maigret. La boisson suivante est un café, que lui offre Mme Gastin; dans la scène correspondante du roman, Mme Gastin offre à boire à Maigret à la fin de leur entretien, mais le commissaire refuse. La boisson suivante est prise chez les Sellier; on ne sait pas de quoi il s’agit; dans la scène correspondante du roman, Maigret se fait offrir du vin blanc. La boisson suivante est un verre d’alcool fort indéterminé, que Maigret prend à la fin de son déjeuner chez Paumelle; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La scène de boisson suivante se passe lors du dîner offert par le Dr Bresselles; sur la table, du vin rouge; et après le dîner, un verre d’alcool indéterminé; dans la scène correspondante du roman, il est dit que le docteur a sorti « une vieille bouteille »; et en guise de digestif, ils prennent du calvados avec le café. La boisson suivante est un verre d’alcool fort indéterminé que Thérèse donne à Maigret à son retour à l’auberge; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est encore un verre d’alcool fort, que Maigret boit en compagnie de Thérèse; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est un café, que Maigret s’est préparé au petit matin; comme il n’est pas bon, Thérèse lui en prépare un autre. La boisson suivante est un café et un verre d’alcool indéterminé que prend Maigret après son déjeuner à l’auberge; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Maigret et la princesse

Dans le roman (Maigret et les vieillards), on mentionne trois menus; dans l’épisode, un seul menu est évoqué (qui n’a pas de correspondant dans le roman), le lapin aux champignons préparé par Jacotte, qu’elle offre à Maigret de partager avec elle; on ne les voit pas le manger (25e minute). La première scène de boisson dans cet épisode se passe dans la cuisine de Jacotte; sur la table, un bouteille qui pourrait contenir de l’eau; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, ils ne boivent rien. La deuxième boisson est un café – ou un thé – que Maigret prend chez la princesse; dans la scène correspondante du roman, elle offre du thé à Maigret, qui refuse. La boisson suivante est une bière, que Maigret mange dans la cuisine de Jacotte; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La dernière boisson est du vin blanc, que Maigret boit dans la cuisine de Jacotte; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Un échec de Maigret

La première boisson prise par Maigret est un grog, qu’il boit à la PJ; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est indéterminée, et Maigret la prend au café avec Mlle Bourges; la scène correspondante du roman se passe dans le bureau de Maigret, et ils ne boivent rien. Dans le roman, Maigret ne rencontre Martine Gilloux qu’une seule fois, dans le restaurant où elle déjeune; Maigret et elle boivent du chianti, puis du café; la scène est répartie en deux dans l’épisode: lors de sa première visite chez Martine, Maigret boit du vin rouge, puis lors de la seconde, du café. La dernière boisson prise par Maigret est un alcool fort, indéterminé, probablement cognac ou armagnac, que lui sert le directeur de la PJ; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Signé Picpus

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est un café, qu’il boit au bistrot où a été écrite la lettre anonyme; dans la scène correspondante du roman, il n’est pas dit si Maigret boit quelque chose. La deuxième boisson prise par Maigret est une bière, qu’il boit dans son bureau pendant l’interrogatoire de Le Cloaguen; dans la scène correspondante de l’épisode, Maigret apporte un verre de bière à Le Cloaguen, mais il n’en boit pas lui-même. La boisson suivante est encore une bière, que Maigret boit au bistrot avec l’inspecteur Maury; la scène est inspirée du roman. La boisson suivante est du porto, que Maigret boit en compagnie de Le Cloaguen à la fin de l’enquête; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du porto, puis du cognac. La dernière boisson est un verre d’alcool fort, indéterminé, que Maigret prend au bistrot lorsqu’il va téléphoner à sa femme; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, Maigret téléphone depuis son bureau, et il ne boit rien.

L’ami d’enfance de Maigret

La première boisson prise par Maigret est une bière, qu’il boit dans son bureau lorsqu’il questionne Florentin; dans la scène plus ou moins équivalente du roman, ils ne boivent pas, mais ils ont pris une bière auparavant dans un bistrot. La deuxième boisson est du vin blanc, que Maigret prend au restaurant en compagnie du médecin légiste et de l’inspecteur Battesti, lors du déjeuner de tripes (38e minute); dans le roman, Maigret se contente de téléphoner au médecin légiste pour connaître les résultats de l’autopsie. La boisson suivante est du vin rouge, posé sur la table où déjeunent Maigret et ses inspecteurs (54e minute, ils mangent une blanquette), avant la confrontation des suspects avec la concierge; dans la scène correspondante du roman, Maigret déjeune seul à la Brasserie Dauphine (il mange aussi une blanquette), et il boit du vin rosé, puis du café et un calvados. La dernière boisson est une bière que Maigret prend sur le bureau de Christiani; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Les scrupules de Maigret

Dans le roman, Maigret est si préoccupé par l’affaire dont il s’occupe que, pour une fois, la nourriture passe très en arrière-plan; dans l’épisode, on voit Maigret une seule fois à table, c’est chez les Marton (26e minute), où on l’a invité à dîner (une scène qui n’est pas dans le roman): on lui a servi du « stoemp », une spécialité locale, mais on ne le voit pas manger. La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est une bière, qu’il boit chez Marton; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La deuxième scène de boisson se passe pendant le dîner chez Marton; sur la table, des verres avec un fond de vin rouge; a la fin du repas, on propose à Maigret du cognac, et du café, il refuse, mais accepte une tasse de verveine; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Maigret et les petits cochons sans queue

Cet épisode est adapté d’une nouvelle où n’apparaît pas Maigret, et il a nécessairement dû subir une adaptation importante pour y intégrer le personnage du commissaire. On ne cherchera donc pas de correspondances dans les scènes de repas. La première boisson prise par Maigret est une bière, qu’il boit à son hôtel, en écoutant le récit de Germaine. La deuxième boisson est un café, que Maigret prend à son petit déjeuner. La troisième boisson est du vin blanc, que Maigret prend en compagnie de l’inspecteur Launay, lors du repas qu’ils partagent (35e minute); on ne voit pas exactement ce qu’ils mangent, peut-être un poisson ou des fruits de mer.. La dernière boisson prise par Maigret est un café, bu de nouveau au petit déjeuner.

Maigret et le clochard

La première boisson prise par Maigret est du vin blanc, qu’il boit dans le bistrot en interrogeant le patron; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du chianti. La deuxième boisson est indéterminée, peut-être du vin blanc, que Maigret boit en compagnie de Juliette; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est une bière, que Maigret prend en compagnie de Léa; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La boisson suivante est du genièvre, que Maigret boit sur le bateau de Jef; la scène est inspirée du roman. La dernière boisson est une bière, que Maigret boit dans son bureau pendant l’interrogatoire de Jef; la scène est inspirée du roman.

Maigret et l’ombre chinoise

La première boisson que prend Maigret dans cet épisode est une bière, qu’il boit avec l’inspecteur Bertin; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman. La deuxième boisson prise par Maigret est un café qui lui est offert par M. Martin; dans la scène correspondante du roman, M. Martin propose du café à Maigret, qui refuse. La dernière boisson est un café que prend Maigret lorsqu’il téléphone à la PJ; il n’y a pas de scène correspondante dans le roman.

Maigret chez le docteur

Cet épisode est adapté d’une nouvelle, avec les modifications et ajouts nécessaires. Il n’y a donc pas forcément de correspondances dans les scènes de repas. La première boisson prise par Maigret est du thé, que lui offre Mlle Simpson. La deuxième boisson est un café, que Maigret prend dans la cuisine d’Eugénie. La troisième boisson est encore du thé, chez Mlle Simpson. Dans la nouvelle, on ne voit pas Maigret à table; dans l’épisode, le commissaire se fait inviter par Eugénie à partager leur repas, un bœuf aux carottes réchauffé (73e minute).

Maigret en meublé

Dans le roman, Maigret a droit au ragoût de mouton qu’il a dégusté chez l’Auvergnat du bistrot qui se trouve près du meublé de Mlle Clément. Dans l’épisode, c’est chez Mlle Clément que Maigret savoure des paupiettes (52e minute): La première boisson est une chartreuse, que lui offre Mlle Clément, mais Maigret ne la boit pas; la scène est inspirée du roman, et Maigret y boit la chartreuse. La deuxième boisson est un verre d’eau, que Maigret prend la nuit où il surprend Mlle Clément dans la cuisine; dans la scène correspondante du roman, Maigret boit du café. La scène du repas offert par Mlle Clément à ses locataires ne se trouve pas dans le roman; dans l’épisode, Maigret boit de la liqueur d’orange, puis du vin rouge. La dernière boisson est du champagne, que Maigret boit en compagnie de Mlle Clément et de ses inspecteurs, à la fin de l’enquête; la scène ne se trouve pas dans le roman.

Maigret et la demoiselle de compagnie

Cet épisode est adapté d’une nouvelle, avec les modifications et ajouts nécessaires. On ne trouve donc pas forcément de correspondances dans les scènes. La première scène de boisson se passe au club de Deligeard; celui-ci propose du thé à Maigret, qui n’en boit pas. La deuxième boisson prise par Maigret est un verre de vin blanc, qu’il prend en compagnie de Retailleau. La troisième boisson est un alcool indéterminé que Maigret prend lors de sa deuxième visite au club de Deligeard. La dernière boisson que prend Maigret est un café, qui lui est servi dans la cuisine des Deligeard; la scène est inspirée de la nouvelle.

Maigret et les sept petites croix

Cet épisode est adapté d’une nouvelle où n’apparaît pas Maigret. Dans l’épisode, on ne voit jamais boire le commissaire. Cependant, sur le générique de fin, on le voit commander un verre d’alcool indéterminé au bistrot où on a retrouvé l’enfant.

Maigret et l’Etoile du Nord

La première boisson est un café, que Maigret prend dans son bureau avec Céline; la scène est inspirée de la nouvelle. Vers la fin de l’épisode, on voit, sur le bureau de Maigret, de nombreuses tasses à café vides; on n’a pas vu Maigret les boire, mais l’idée est de souligner la longue durée de l’interrogatoire. La dernière boisson prise par Maigret est du mousseux, que ses inspecteurs lui offrent pour fêter Noël; il n’y a pas de scène correspondante dans la nouvelle.

En conclusion, on pourra noter les éléments suivants: 1° presque 3/4 des scènes de boissons de toute la série présentent une boisson différente de la scène originale adaptée; d’autre part, sur les 42 épisodes pour lesquels on peut établir la comparaison (excepté donc les nouvelles), on en trouve 27 pour lesquels il y a une proportion plus élevée de scènes avec des boissons différentes de la boisson de la scène originale; 2° le type de boisson le plus souvent présenté dans la série est celui des alcools forts (84 scènes), avec une nette majorité de cognac, puis viennent les vins (67 scènes), avec une proportion plus élevée de vin blanc que de rouge, suivis du café (63 scènes), puis de la bière (48 scènes); alors que dans les romans, la bière est la boisson la plus souvent consommée par Maigret, suivie du vin, puis des autres alcools; 3° dans l’ensemble, les boissons présentées dans la série restent tout de même, dans leur majorité, des boissons typiquement maigretiennes; si on trouve çà et là, quelques boissons qui n’existent pas dans les romans, pour l’essentiel, Maigret alias Crémer reste fidèle aux habitudes bibitives du commissaire… Et c’est ainsi que se termine notre petit tour d’horizon des boissons et menus de Maigret dans la série. Le Maigret de Crémer est peut-être moins gourmand, ou du moins plus rarement attablé que celui des romans, mais, à défaut de nombreuses scènes de repas, on se sera mis l’eau à la bouche devant quelques gros plans sur de succulentes assiettes…