première diffusion le 30 juin 2003

réalisation: Jacques Fansten

scénario: Jacques Fansten

décors: Philippe Hézard

costumes: Pascaline Suty

musique: Laurent Petitgirard

avec: Martine Sarcey (Mme Lecloagen), Maurice Chevit (M. Lecloagen), Frédérique Bonnal (Mlle Roy), Olivier Pajot (M. Blaise), Florence Pelly (Berthe), Gérard Bôle du Chaumont (Mascouvin), Armelle Deutsch (Emma), Marc Dudicourt (M. Drouin), Matthias Van Khache (inspecteur Maury), Pierre Diot (inspecteur Christiani), Robert Plagnol (le juge), Philippe Meyer (directeur PJ), Dominique Marcas (Mme Biron), Ivan Avossa (Isidore), Luc Antoni (le garçon de café), Christophe Giordano (le policier bavard)

« À 17 heures, je tuerai la voyante, signé Picpus ». Tel est l’étrange message que Mascouvin, un employé d’un marchand de biens, a découvert sur le buvard d’un café. L’inspecteur Maury, qui a été chargé de l’affaire, a fait mettre les voyantes sous surveillance. Malgré cela, on retrouve une voyante assassinée chez elle. Maigret se rend sur place, et fait la connaissance de Mlle Roy, une amie de la voyante, qui a découvert le corps. Dans la cuisine fermée à clé, se trouve un vieillard hagard, qui n’a rien vu et rien entendu…

croustidialogues

Maigret revient au bureau:

Christiani : « On vous cherchait partout ! »

Maigret : « Vous m’avez trouvé. C’est que vous n’êtes pas de si mauvais flics ! »

***

Maigret revient au bureau:

Christiani : « Patron, il y a le juge d’instruction qui vous réclame, c’est urgent ! »

Maigret : « Le nouveau ? »

Christiani : « Le nouveau, oui ! »

Maigret : « Il est comment ? »

Christiani : « Nouveau ! »