première diffusion le 11 novembre 1994

réalisation: Joyce Bunuel

scénario: Dominique Roulet

décors: Frédéric Astich-Barré

costumes: Thierry Delettre

musique: Laurent Petitgirard

avec: Bernadette Lafont (Mme Brault), Danielle Lebrun (Mme Gouin), Brigitte Catillon (Antoinette Ollivier), Anny Romand (Melle Decaux), François Perrot (Gouin), Isabelle Petit-Jacques (Mme Cornet), Jean-Claude Frissung (Janvier), Rebecca Potok (Alberte), Frédérique Lopez (Louise), Luc Lavandier (Pierrot), Annie Grégorio (la nourrice)

Louise Filon, dite Lulu, une prostituée richement entretenue, est retrouvée assassinée d’une balle de revolver au troisième étage d’un immeuble bourgeois. Maigret, rendu sur les lieux, interroge Désirée Brault, la femme de ménage, puis la concierge, Mme Cornet. Le commissaire apprend que Louise avait un amant de coeur, Pierrot, un saxophoniste. Celui-ci s’est enfui, de peur d’être accusé du crime. Maigret découvre aussi que Louise avait été mise dans ses meubles par le professeur Gouin, qui habite au quatrième étage de l’immeuble. Le commissaire va alors faire la connaissance de tout l’entourage féminin qui gravite autour de Gouin: sa femme, sa belle-soeur, et son assistante…

croustidialogues

Maigret est chez Louise. Arrive Mme Gouin, prévenue par la concierge:

Mme Gouin : « J’imagine que vous savez tout. »

Maigret  : « Hélas, non ! »

***

Dans le bureau de Maigret, le commissaire reçoit Alberte, la copine de Pierrot:

Alberte : « Mais il ne l’a pas tuée, commissaire, faut me croire ! »

Maigret : « Ecoutez, ma chère Alberte, si vous permettez, je me dispenserai de jouer de l’accordéon, et vous de faire mon métier ! »