adaptation du roman L’écluse no 1

première diffusion le 21 octobre 1994

réalisation: Olivier Schatzky

scénario: Christian Rullier

décors: François Chauvaud

costumes: Françoise Disle

musique: Laurent Petitgirard

avec: Jean Yanne (Ducrau), Georges Staquet (Gassin), Jean-Claude Frissung (Janvier), Edwige Navarro (Aline), Eric Berger (Jean), Isabelle Pradau (Françoise), Céline Samie (Mathilde), Françoise Bertin (Catherine), Brigitte Defrance (la concierge), Talila (Rose), Catherine Oudin (Jeanne), Jean O’Cottrell (commissaire Collin), Rémy Darcy (le médecin)

 

Emile Ducrau, riche entrepreneur spécialisé dans les transports fluviaux, a été victime d’une agression nocturne. Poignardé et jeté à l’eau près d’une péniche, la Toison d’or, Ducrau ne doit son salut qu’à l’ivrognerie de son vieil ami Gassin, qui « glissant » sur sa péniche, tombe à son tour dans le canal. Dès le lendemain, Maigret rencontre Ducrau, qui prétend ne pas avoir reconnu son agresseur et le met au défi de le retrouver. Maigret commence à découvrir les nombreux secrets qui entourent le chantier naval, et il s’intéresse en particulier à Aline, la fille de Gassin, au comportement étrange. Peu après, espérant mettre fin à l’enquête, le fils de Ducrau se pend en avouant l’agression contre son père…

croustidialogues

Maigret et Janvier sortent du bistro, dans lequel se trouve Gassin:

Janvier : « Mais pourquoi vous l’interrogez pas, patron ?! Il est à point pour être cuisiné ! »

Maigret : « Retourne-toi ! (on voit Gassin à travers la vitrine) Tu vois: il n’attend que ça ! Un homme aussi pressé de parler a rarement quelque chose à dire… »

***

Maigret s’est rendu chez Ducrau, qui lui présente sa famille:

Ducrau : « Jean, mon fils. Elle, c’est Berthe, c’est ma fille: une intelligence née… mais qui ne s’est pas développée… Et voilà son mari, le capitaine Decharme. C’est quelqu’un de bien comme il faut… enfin, comme il faut à ma fille… »