adaptation du roman Le fou de Bergerac

réalisation: Claudio Tonetti

scénario : Pierre Granier-Deferre et Michel Grisolia

décors: Frédéric Astich-Barré

costumes: Pascaline Suty

musique: Laurent Petitgirard

avec: Alexandre Brasseur (Paul Lachenal), Philippe Khorsand (Me Duhour), Philippe Magnan (Dr Rivaud), Anne Kreis (Florence Rivaud), Philippe Dormoy (commissaire Leduc), Sonia Vollereaux (Mme Bellanger), Michel Vuillermoz ( Bellanger), Dora Doll (Tativa), Chrystelle Labaude (Janine), Armelle (l’infirmière Bordenave), Jean-François Gallotte (le patron de l’hôtel), Béatrice Michel (Mlle Jouanet), Christiane Ludot (l’institutrice)

L’épisode a été tourné au Luxembourg, dans les communes de Rambrouch, Vianden, Esch-sur-Azette et Ettelbruck, et en France dans les communes de Marville (Meuse) et Longuyon (Meurthe-et-Moselle).

La musique que l’on entend lorsque Janine monte dans le grenier de Me Duhour est la Symphonie no 7, Op. 92: II Allegretto, de Beethoven

Alors qu’il doit rejoindre Mme Maigret en Alsace, Maigret croise dans le train un homme au comportement mystérieux. Ce dernier saute du train, et Maigret le suit. Il se retrouve avec une entorse à l’hôpital de la ville de Sainte-Clothilde, où il est soigné par le Dr Rivaud, archétype du bourgeois hautain, sec et désagréable. En fait, Maigret arrive à point nommé dans cette bourgade d’environ 7000 habitants car la psychose y règne: une tentative de meurtre sur une blanchisseuse vient d’être perpétré, sept ans après un autre meurtre avéré du même type. Maigret, intrigué, décide de s’occuper de l’affaire, avec l’aide de son neveu, l’inspecteur Lachenal. Il concentre ses recherches sur un quatuor de personnages haut placés: le maire, Bellanger, patron d’une scierie et candidat à la députation, le docteur Rivaud, l’avocat Me Duhour et le commissaire Leduc, peu enclin à l’aider dans cette affaire. Un jour, Florence Rivaud, la femme du docteur, vient rendre visite à Maigret dans l’intention de lui dévoiler qui est l’assassin, mais au moment fatidique, elle est interrompue par sa soeur Janine, travaillant chez Me Duhour, et qui l’escamote littéralement sous les yeux de Maigret…

croustidialogues

Maigret vient de recevoir la visite du docteur Rivaud et de son infirmière:

Maigret : « C’est drôle, hein ? Votre patron dit des choses désagréables et on dirait que cela lui fait plaisir… Il est pince-sans-rire ? »

L’infirmière : « Sans rire, en effet… »

***

Maigret explique au docteur Rivaud qu’il a demandé à être chargé de l’enquête sur le « fou »:

Rivaud : « Au fond, vous voilà parti chercher un inconnu dans une ville où tout le monde vous est inconnu… »

Maigret : « ‘Oh, ça n’a rien d’extraordinaire. Je pratique ça depuis trente ans. Vous ne pouvez pas savoir ce que je me suis fait comme connaissances… »