première diffusion: 11 septembre 1992

réalisation: Serge Leroy

scénario: Serge Leroy

décors: Laurence Brenguier

costumes: Françoise Disle

musique: Laurent Petitgirard

avec. Aurore Clément (Aline Calas), Patrick Floersheim (Dieudonné Pape), Philippe Polet (Lapointe), Gérard Darier (Machère), François-Régis Marchasson (juge Coméliau), Nicolas Tronc (Antoine), Pierre Octave Arrighi (Marboeuf), Pierre Baillot (Moers), Anna Gaylor (la mère d’Antoine), Pierre Maguelon (Bastien Petit Beurre)

Les restes d’un corps humain dépecé sont retrouvés dans un canal. L’identification du cadavre est d’autant plus difficile qu’on n’en retrouve pas la tête. Maigret, prévenu par l’inspecteur Machère, arrive sur les lieux. En allant téléphoner au bistrot du coin, il fait la connaissance de la patronne, Aline Calas, dont Maigret découvre qu’elle boit en cachette. Après avoir appris par Mme Calas que son mari est parti depuis quelques jours pour s’approvisionner en vin, et par Moers que des traces de salpêtre ont été découvertes sous les ongles du cadavre, ce qui indiquerait que la victime descendait souvent dans une cave, comme le font les patrons de bistrot, Maigret se demande s’il n’y a là qu’une coïncidence…

 

croustidialogues

Maigret est dans le bureau de Coméliau. Il allume sa pipe. Coméliau se met à tousser:

Maigret : « Vous ne supportez toujours pas le tabac ? »

Coméliau : « Je ne supporte pas votre tabac ! »

***

Maigret vient rendre visite à Aline en prison:

Maigret : « Pourquoi avoir refusé cet héritage ? »

Aline : « Qu’est-ce que ça peut faire ? »

Maigret : « J’aimerais comprendre… »

Aline : « Pourquoi ? »

Maigret : « Je ne ferais pas ce métier, si je n’aimais pas comprendre… »