première diffusion le 13 février 2004

réalisation: Pierre Joassin

scénario: Pierre Granier-Deferre, Michel Grisolia et Pierre Joassin

décors: Marc-Philippe Guerig

costumes: Kristin Van Passel et Françoise Disle

musique: Laurent Petitgirard

avec: Georges Siatidis (Xavier Marton), Pascale Arbillot (Gisèle Marton), Florence Hebbelynck (Jany), Olivier Darimont (inspecteur Lambert), Renaud Rutten (inspecteur Vandermeulen), Michel Guillou (commissaire Deruyter), Jean-Michel Vovk (Harris Schwob), Anne Carpriau (la concierge de l’hôtel)

L’épisode a été tourné en Belgique, dans la Galerie de la Reine à Bruxelles, et dans les communes de Woluwé, Saint-Pierre et Schaerbeck.

Lors d’une cérémonie à Bruxelles où le commissaire se fait remettre une médaille, Maigret est abordé par un homme quelque peu agité, Xavier Marton, qui lui confie que sa femme cherche à l’assassiner. Rentré à son hôtel, Maigret reçoit alors la visite de Mme Marton, qui prétend que son mari est dérangé psychologiquement. Intrigué par ce couple étrange, Maigret s’invite chez les Marton, où il fait la connaissance de la soeur de Mme Marton, la jeune Jany. Quels liens celle-ci entretient-elle avec sa soeur et son beau-frère ? Maigret, qui sent le drame couver, fait part de ses scrupules au commissaire Deruyter, et demande à celui-ci d’ouvrir une enquête…

 

croustidialogues

Maigret, Van der Meulen et Lambert se rendent chez les Marton:

Maigret : « Vous me fouillez la maison de fond en comble. Nous avons l’autorisation de la propriétaire des lieux. Ne cassez rien ! Limitez le désordre au maximum. »

Lambert : « Qu’est-ce qu’on est supposé trouver ? »

Maigret : « Une arme de poing, revolver ou pistolet, je ne sais pas. »

Van der Meulen : « C’est une perquisition, alors ?! »

Maigret : « Oh, appelez ça comme vous voudrez ! »